C'est l'histoire de Jean-Yves, français blanc de 30 ans, célibataire. Jusqu'à présent, il n'avait couché qu'avec des femmes blanches comme lui. Mais il caressait le doux fantasme de piner une métisse ou une beurette un jour. Le choc des cultures et le manque de confiance en lui a fait qu'il n'avait jamais osé les aborder. Et un jour, alors qu'il sortait d'un after-work avec des collègues, l'un d'eux a proposé d'aller au Keur Samba. Lorsqu'ils arrivèrent dans la boite, il réalisa qu'il était dans une boite africaine. Au début pas très emballé par l'ambiance, Jean-Yves a commencé à s'ennuyer ferme. Alors qu'il se dirigeait vers le vestiaire, il sentit un souffle dans son cou qui lui dit : "Tu t'en vas beau gosse ?". Il se retourna et fit face à une magnifique créature noire fine et belle. Ce fut alors un choc total. Jamais il n'avait été assailli par autant de beauté et de grace. Il décida de rester et acheta même une bouteille de champagne. Il resta ainsi jusqu'à 6 heures du matin à danser avec la belle africiane. Puis, vint le moment fatidique de rentrer. Prenant son courage à deux mains, il proposa de la ramener chez lui. Ca sera alors sa première fois avec une femme noire et il appréhendait autant qu'il était excité.

Une nuit de sexe unique

Une fois que la belle noire nues'allongea à ses côtés, il sentit le sang descendre automatiquement dans son membre. Il banda instantanément et jamais il n'aurait pensé être attiré par une femme black un jour. Pourtant, c'est avec un immense plaisir et une fougue inégalée que Jean-Yves fit l'amour à sa belle. Ils baisèrent pendant 3 heures et il dut poser un RTT pour se reposer. Cette nuit de sexe inoubliable est à graver dans les annales pour lui. Bien sur, il rappela sa belle renoi et ils se revirent de nombreuses fois. Mais cette découverte des femmes de couleur l'incita à en rencontrer d'autres. Finies les femmes blanches pour lui, il a enfin réalisé le bonheur que d'avoir un coït interracial. Plus question pour lui de draguer les meufs blanches de son taf.